L’importance des mimiques du nouveau-né pendant le sommeil

 

Au cours des tous premiers mois de son existence, votre bébé a besoin en moyenne de 16 h de sommeil par jour. Ce besoin intense de dormir favorise le développement équilibré de tout son organisme. Chez le tout-petit, les cycles de sommeil sont très différents de chez l’adulte ; et même d’un bébé de 6 mois. C’est pourquoi il est nécessaire de s’informer sur le fonctionnement de son sommeil pour l’aider à bien passer cette période transitoire. Car ce n’est pas rien de s’adapter à sa nouvelle vie extra-utérine !

Observer votre nouveau-né qui dort vous permet de mieux comprendre ce qui se passe durant son sommeil. L’objectif est de savoir quoi faire ou ne pas faire selon ses véritables besoins. C’est essentiel pour ne pas commettre d’erreur et l’accompagner progressivement pour qu’il trouve son rythme adapté à son âge.

Connaître le fonctionnement des cycles de sommeil et bien observer son nouveau-né qui dort

Reconnaître les mimiques du nouveau-né pendant le sommeil va vous permettre de savoir à quel stade du sommeil il se trouve. Mais déjà, quels sont les stades chez le tout-petit ?

 

nouveau né dormant

Sommeil agité du nouveau- né

 

Le sommeil des premiers mois se caractérise par un cycle court d’en moyenne 50 à 60 minutes. Il se compose essentiellement de deux phases : d’un sommeil agité de 10 à 45 minutes puis d’un sommeil calme et lent de 20 minutes.

Contrairement à nous, le nouveau-né s’endort la plupart du temps, directement en sommeil agité; c’est l’équivalent du sommeil paradoxal de l’adulte, période de rêve 50 à 60 % de son temps de sommeil contre 20 à 25 % chez un adulte.

Un tout-petit est capable au maximum d’enchaîner 3 ou 4 cycles de sommeil d’affilée. Soit 3, 4 heures sans tenir compte du jour ou de la nuit.

Le sommeil paradoxal des premières semaines de vie est très expressif et parfois très proche de l’éveil. C’est pour cela qu’il est appelé sommeil agité. Les mimiques du visage nous le montrent : par exemple les mouvements oculaires rapides du sommeil paradoxal, yeux révulsés sont suivis tout de suite par un sourire aux anges, puis la seconde d’après le bébé semble être dégoûté, ou effrayé… Toutes ces mimiques semblent incontrôlées. Parfois, le reste du corps aussi peut se mettre à bouger. Les membres peuvent sembler alors remuer dans un geste de repli ou de douleur.

Il faut bien comprendre que ces attitudes sont tout à fait normales pour un tout-petit jusqu’à la fin de ses 2 mois. Progressivement le bébé change de type de sommeil qui se rapproche de plus en plus de celui des adultes, avec des phases de sommeil lent léger et profond et paradoxale à partir de 6 mois ; avec quelques nuances.

Evitez de faire l’erreur fatale pour le sommeil de votre bébé

Quand vous observez ce sommeil agité chez votre bébé, surtout ne tombez pas dans l’erreur de croire que votre enfant souffre ou qu’il est éveillé. C’est fondamental de bien le comprendre. Tous ces changements de mimiques durant le sommeil agité sont normaux. Alors, surtout soyez tranquille et ne sur-interprétez ces signes sous prétexte que bébé semble exprimer par ses mimiques des émotions que vous croyez reconnaître.

Comprendre et donc respecter son sommeil agité est essentiel. Vous ne devez surtout pas intervenir. Laissez-le dormir sans vouloir le réveiller « brutalement » sous prétexte de le consoler en pensant qu’il va de toute façon se réveiller ou qu’il est en détresse.

Réveiller de manière intempestive et répétée un enfant en sommeil agité a deux effets sournois

1 Ca casse son rythme naturel et nécessaire en l’empêchant de découvrir l’alternance spontanée du sommeil agité et du sommeil calme qui forment un cycle entier. Et du coup le nouveau-né perturbé désapprend qu’à la fin d’un rêve (sommeil agité) il faut enchaîner sur un sommeil calme. C’est une mauvaise habitude pour la suite.

2 Cela gêne le besoin de repos du tout-petit et à force peut l’épuiser ; provoquant ainsi une hyper-excitation de l’enfant qui pleure violemment. Inquiets, les parents pensent qu’il a faim et le nourrissent ou essaient de le calmer ou de le changer alors qu’il a simplement besoin de se rendormir. Un cercle vicieux se met alors en place.

C’est d’autant important que l’on sait que le sommeil agité, correspondant au sommeil paradoxal, joue un rôle majeur dans la construction cérébrale du bébé !

En conclusion, éviter d’intervenir ou de le déranger durant son sommeil qui est la priorité des 6 premiers mois ; sauf si c’est un enfant malade ou fragile (prématuré ou trop petit pour le terme) qui demande des soins, du réconfort ou qui nécessite d’être alimenté.

En vidéo : les mimiques du nouveau-né pendant le sommeil

La pédiatre Marie-Josèphe Challamel est une référence dans le domaine du sommeil des enfants. Vous pouvez retrouver le résumé de son excellent livre, dont sont tirées les informations de cet article ici.

Elle explique dans cette petite vidéo l’importance de respecter le sommeil agité du nouveau-né ; Nous suivons les mimiques de la petite Lou âgée de 3 jours.

 

 

Je remercie Storvillegirl pour l’image de ce ravissant bébé.

Vous avez des réflexions sur les mimiques du petit bébé ? Laissez-moi vos commentaires ci-dessous.

 

Résultats de votre recherche:

  • bébé sourit en dormant
  • yeux revulses chez bebe
  • bebe qui sourit en dormant
  • bebe yeux revulses
  • mon bebe sourit en dormant
  • pourquoi bébé sourit en dormant

Marie-José Pistoresi