Ma présentation

Pour me contacter, utilisez le formulaire au bas de cette page


« La nuit, l’autre moitié de notre existence reflète de manière insoupçonnée, notre vie de veille »(Marie-José Pistoresi)


 

Marie-José Pistoresi

Marie-José Pistoresi

Dormeuse qui culpabilisait

Etant par le passé, une grande dormeuse (souvent 12 heures par nuit pour me sentir bien et ne pas tomber malade), j’ai dès mon enfance, culpabilisé à l’idée de perdre mon temps. L’idée que pendant que je dormais, ceux de mon entourage vaquait à leur occupation, me mettait mal à l’aise. Car je craignais de passer à côté de quelque chose. Mais, c’était plus fort que moi, j’avais besoin de dormir !

La nuit porte conseil

J’ai très vite dépassé cette contradiction en développant un intérêt grandissant pour mon activité nocturne ; surtout quand je me suis rendue compte finalement, que mes rêves et cauchemars m’aidaient dans mon quotidien : c’est ma première expérience prémonitoire, à 14 ans qui m’a fait prendre conscience de cela.

Dictionnaire de rêves décevant

Mais à l’époque, dans les années 1980, la magie d’internet n’existait pas, ni même les livres vulgarisés mais de qualité, dans le domaine onirique. Je me souviens très bien de mon premier dictionnaire de rêves, que j’ai acheté à 14 ans par dépit, faute de pouvoir trouver autre chose : c’était une clef des songes que j’ai très vite abandonné par déception.

Une expérimentatrice qui n’a pas froid aux yeux !

J’ai donc dû me débrouiller toute seule. Ainsi, dès mon adolescence, aidée par ma motivation et par des avancées significatives, j’ai appris progressivement par ma propre expérimentation ; à interpréter mes rêves grâce à mon bon sens, à apprivoiser des expériences de rêves très variées telles que:

  • rêves habituels
  • rêves prémonitoires
  • cauchemars divers
  • rêves mis en garde
  • rêves programmés
  • rêves éveillés
  • rêves lucides et OBE (out of body experience)

Une curiosité favorisée par un contexte favorable

Toutes ces expériences, j’ai commencé à les découvrir durant mon sommeil. Pour moi, c’était devenu tout naturel et normal, étant donné que j’ai grandi dans une famille où nous nous racontions nos rêves et les interprétions spontanément, sans tabous. Cela pouvait être un sujet de discussion passionnant.

Ce n’est que bien plus tard, une fois adulte que j’ai commencé à lire des ouvrages intéressants sur les rêves. Et depuis, tout en poussant toujours plus loin mes recherches et découvertes oniriques personnelles, je continue à approfondir mes connaissances par les livres et les formations.

 

Des études supérieures en Sciences Humaines et en pédagogie

Jeune adulte, j’ai poursuivi mes études universitaires ( Niveau Bac+4) en Culture et Communication ; en psychologie sociale et en mythologie  ainsi qu’en Lettres Modernes : ça  m’a vraiment aidé à comprendre le fonctionnement  des rêves et de son langage et à me les approprier par l’analyse et le discernement !

Mon métier de professeur documentaliste durant 20 ans en collège et lycée m’a également facilité l’accès  à tout ce savoir tant d’un point de vue méthodologique et analyse critique qu’en terme de contenu. Et finalement, par ma formation en pédagogie et mon expérience dans ce domaine, j’ai également développé mes capacités et des outils spécifiques pour transmettre aux rêveurs (jeunes ou moins jeunes) de manière simple mais pas simpliste, la façon d’accéder à la  sagesse de leurs propres rêves.

 

La volonté d’aller toujours plus loin !

Par profonde passion et par curiosité saine, tout naturellement, j’en suis arrivée à interpréter, sans imposer, et ce, dès mon adolescence, les rêves de mon entourage mais aussi de gens que je ne connaissais peu ou pas.

À présent, depuis plusieurs année, j’organise en Haute-Savoie mes activités pour des groupes ou en tête à tête, autour du rêve : ateliers, conférences, cercles de partage, cafés rêves, cours personnalisés en individuel. Je consulte également par skype.

écrit par Marie-José Pistoresi


Je remercie F.Bagnis qui m’a permis d’illustrer ma page.

Pour me contacter

À propos de l'auteur