Comment mieux vous souvenir de vos rêves ?

 

Pourquoi souhaitez-vous vous souvenir de vos rêves ? À quoi servent vos rêves ? Vous avez conscience qu’ils vous sont utiles puisque vous vous intéressez à mon blog. Répondre à ces questions de manière personnelle vous permettra de comprendre encore mieux ce qui vous pousse vers le travail de rêves.

Voyons en détail 5 astuces pour mieux vous souvenir de vos rêves.

Vous souvenir de vos rêves

Vous souvenir de vos rêves

 1ère astuce : soyez motivé et volontaire

Le souvenir des rêves se cultive un peu chaque jour…

Pour progresser, vous devez donc persévérer et patienter aussi,car vous ne devez surtout pas créer de tension en vous.

Vos progrès dans le souvenir des rêves  se feront de façon cyclique : c’est normal !  Il faut accepter qu’il y ait des hauts des bas et sachez que plus vous entraînerez et plus vous aurez de souvenirs et plus vous serez motivé à continuer. C’est le cercle vertueux.

Une bonne manière de vous motiver …

Ayez un cahier de rêves où vous notez un peu chaque jour même si vous n’avez qu’un souvenir vague de votre nuit :

–  accrochez-vous  alors aux quelques images ou même au seul flash que vous avez. Et notez-le c’est déjà un bon début pour stimuler votre subconscient à vous aider dans le souvenir du rêve dans la durée.

– d’autre part, notez donc au moins dans quelle disposition vous êtes au réveil (énervé, anxieux, joyeux, léger …), même si vous ne vous souvenez pas de votre rêve ; ces sensations, sentiments sont en lien avec la nuit que vous venez de passer.

Dialoguez avec votre subconscient …

Préparez également votre subconscient en lui demandant son aide par une autosuggestion, alors que vous êtes sur le point de vous endormir : « Mes rêves me sont utiles, je suis donc décidé à me souvenir de mes rêves de cette nuit. Demain matin au réveil je me souviendrai de mes rêves de cette et je les imprimerai en moi… »

 

2ème astuce : soyez précis

 

Le matin, au réveil…

Dans votre lit sans bouger, prenez quelques minutes pour vous questionner ainsi : de quoi, de qui ai- je rêvé ? Comment je me sens ?…

 

Ecrivez  vos rêves de manière précise…

 Recherchez les détails, stimule la mémoire. Du coup vous rappellerez de choses que vous aviez complètement oubliées : répondez aux questions : Qui ? Quoi ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Combien ? Quelles émotions ?…

De plus si vous racontez votre rêve à une personne de confiance…

Des détails qui vous ont échappés peuvent ressurgir grâce aux questions que la personne vous posera. Ou simplement parce que  vous faites un effort de bien expliquer comment s’est déroulé votre rêve.

 

3ème Astuce : cultivez des sentiments positifs

 

Prenez du plaisir…

Racontez, écrivez vos rêves avec plaisir : ils sont une partie personnelle de vous que vous pouvez partager avec des personnes de confiance, les enfants aussi (ils adorent les histoires !)

Prenez aussi plaisir à écouter les rêves des autres.

 

Soyez reconnaissant et confiant…

Après vos progrès  (même  infimes), remerciez votre subconscient et félicitez-le  pour l’encourager comme vous le feriez d’un animal de compagnie bien éduqué !

Soyez patient, car le subconscient travaille dans la durée en douceur ; il prend son temps. C’est  à vous de suivre son rythme et de lui faire confiance ; faites-vous confiance aussi.

 

Et si vous ressentez de la frustration  parce que vous ne vous en souvenez pas autant que vous le souhaiteriez …

1/ soyez indulgent envers vous-même

2/ appliquez les différents points vus dans cet article

3/ vous progressez, n’en doutez pas ;  cela doit vous encourager à ne rien précipiter

 

4ème Astuce : développez votre mémoire

La mémorisation, ça se travaille comme un muscle ! Elle demande concentration et attention.

 

Cela peut se faire de manière ludique…

Vous pouvez par exemple fermer les yeux et imaginer dans le détail des passages de film qui vous ont plu.

Vous pouvez également à la fin de votre journée, choisir un événement agréable qui s’est passé dans votre journée et le visualiser en détail.

Vous pouvez encore repenser à un rêve plaisant et vous le remémorez dans les détails (images, paroles, sensations, sentiments, etc.)

Un autre moyen est de jouer un jeu tel que le Memory. J’en parle dans cette vidéo extraite d’un atelier que j’ai organisé il y a quelques mois. Je vous dévoile dans cet article une  façon particulière de jouer à Memory.  Ça peut être sympa aussi d’y jouer avec des enfants et en plus ça stimule de pensées inspirantes en lien avec le monde des rêves.

Le tarot des mondes oniriques

Le tarot des mondes oniriques

Cliquez ici pour agrandir

Le tarot mystique du rêveur

 

5èmeastuce : apprenez à vous apaiser

 

En ayant un rythme régulier…

Il vous faut dormir suffisamment et à heures fixes si possible

 

En préparant votre nuit…

1 heure  avant d’aller au  lit, faites une activité tranquille, qui ne stimule pas votre cerveau : comme par exemple une lecture ou une musique agréable ; évitez l’ordinateur. Et pourquoi ne pas lire des passages de votre cahier de rêves qui stimulera votre subconscient ?

 

En vous  relaxant et en méditant …

Juste avant de dormir, apaisez vos pensées

J’explique une des façon de s’y prendre ici.

Et rappelez-vous qu’il faut éviter les somnifères, car c’est néfaste sur le sommeil et les rêves.

 

En dormant autant que vous voulez …

Dormez sans pointer de réveil : vous serez alors reposé, votre nuit sera complète et les souvenirs de rêves encore plus accessibles. À condition bien sûr de noter vos rêves tout de suite ! Car les rêves sont très volatiles et comme on dit : « la parole s’envole les écrits restent »

 

Je sais ce n’est pas toujours possible d’appliquer tout le temps tous les conseils alors faites de votre mieux sans culpabiliser, mais faites-le quand même régulièrement par période au moins. Car au final, vous vous souviendrez mieux de vos rêves pour en profiter vraiment !

 

Essayez ces astuces  puis partagez votre expérience  juste en-dessous dans les commentaires.

 

Marie-José Pistoresi