La mort de mon père et les rêves : 1ère partie

Mon père est mort d’une crise cardiaque juste le 1er janvier de l’année 1992. Par ce témoignage, je compte expliquer avec du recul, comment l’interprétation de mes rêves (parfois mes cauchemars)  m’ont aidé durant cette période douloureuse. Je parlerai aussi de certains rêves éloquents des personnes concernées par cette mort.

Ce premier témoignage ouvre la voie à d’autres qui suivront…

Mort brutale et rêves récurrents !

Suite à ce décès brutal, régulièrement, environ une fois par semaine, je rêvais que j’étais dans une maison où je me préparais pour aller à l’hôpital, rendre visite à mon père malade. Je ne le voyais jamais en rêve. Je ne savais même pas de quelle maladie il souffrait. Je ressentais juste les émotions et mes pensées liées à l’idée d’aller le voir.

La maison de mon intériorité

La maison de mon intériorité

Durant quelques mois, ces rêves récurrents sont revenus et ont évolué progressivement : au début ces songes étaient identiques ; je n’avais pas alors conscience dans le rêve qu’il était mort réellement. Ensuite, une nuit je me suis dit pendant ce rêve : « aujourd’hui je vais chercher mon père qui sort de l’hôpital car il est guéri. Comme ça, je vais montrer à tout le monde qu’il n’est pas mort ! ». Ce constat m’avait apaisé dans le rêve. J’ai commencé à revivre ce scénario de guérison plusieurs fois.

Comme dans la journée j’interprétai mes rêves, j’ai compris qu’il ne fallait pas que je m’arrête en si bon chemin. Difficile à accepter, mais je n’avais pas le choix. Même si le mensonge de mes rêves me faisait du bien et me permettait d’évacuer une disparition si brutale, j’étais décidée à avancer.

Au bout de quelques temps, j’ai fait un rêve très intense, par certains aspects lucides. Même scénario que d’habitude dans cette maison. Mais cette fois-ci, au moment où je me prépare pour partir le chercher, je me dis : « tu ne peux pas aller le chercher car il est mort, il est mort ! » En affirmant avec fermeté au cœur même de mon rêve la réalité de sa mort, grâce au rêve lucide, je me suis débarrassée d’un gros poids.

Acceptation de la mort

Accepter la mort inéluctable !

Ainsi tout naturellement, ces rêves répétitifs ne sont plus venus me hanter. Leur rôle a été de me permettre de rendre plus acceptable cette situation brutale, jugée inacceptable ! Mais j’étais aussi motivée pour faire évoluer cette douleur et cela passait par une acceptation de la réalité malgré le manque et le vide que je sentais dans mon quotidien. Grâce à ma capacité d’être consciente dans les rêves, j’ai pu passer le cap. Dès lors, j’ai senti comme un grand soulagement, une liberté dans mon quotidien.

Cela me montrait à quel point mon subconscient avait bien coopéré avec ma conscience grâce au rêve lucide. Le rêve lucide est accessible  à n’importe quel rêveur ; il suffit  d’un peu de volonté. C’est tout !

Vous voulez connaître la suite, lisez la 2ème partie, une mort annoncée par rêve !

Vous souhaitez témoigner à votre tour ? Laissez-moi un commentaire ci-dessous.


écrit par Marie-José Pistoresi

Je remercie Nebojsa Mladjenovic qui m’a permis d’illustrer mon billet.

 

Résultats de votre recherche:

  • rever de la mort de son pere
  • rever de son pere decede
  • rever de son pere decede malade
  • rêve mort père
  • reve de son pere qui est mort
  • rve décès pere

Marie-José Pistoresi