Mourir par manque de sommeil

 

Privé de  sommeil pendant 3 jours, un jeune stagiaire  de  21 ans d’ une banque londonienne décède sous sa douche !

C’est l’histoire d’une grenouille qui se prend pour un bœuf  et qui éclate ou plutôt d’un jeune homme qui  croit  être un oiseau migrateur capable de ne pas dormir !

wall street l'argent ne dort jamais

wall street l’argent ne dort jamais

Voilà ce qu’impose à l’heure actuelle le diktat du capitalisme… non je voulais dire … voilà ce que s’impose à l’heure actuelle la jeunesse aux dents longues. Car comme le dit si bien sous couvert de l’anonymat un analyste  : ce sont des victimes consentantes prêtes à tout sacrifier pour sortir du lot.

 J’adore la conclusion de l’article du Nouvel Observateur, oh combien réaliste et cynique  : « Aujourd’hui à la City, plus personne ne parle de Moritz Erhardt. Comme si sa vie avait été passée par pertes et profits. »

Ce jeune stagiaire rêvait d’une vie à la Gordon Gekko,  golden boy interprété par Michael Douglas dans le film » Wall Street » d’Oliver Stone.

wall Street chaque rêve a un prix

wall Street chaque rêve a un prix

« Chaque rêve  a un prix »  : c ‘est le sous titre de film « Wall Street » 1 (1987)  : mais là je peux vous dire que ce n’est pas un rêve nocturne car comme s’amuse à bien le préciser le film récent « Wall Street » 2 (2010) :   « l’argent ne dort jamais ».

Non, l’argent ne dort jamais mais l’homme lui a encore besoin de dormir jusqu’à preuve du contraire en attendant la surhumanité… Ce jeune garçon l’a appris à ses dépens.

Voici la triste réalité toute banale des exigences économiques ! Mais jusqu’où irons-nous ?

Il y a de quoi nous faire réfléchir… tout de même.

Pour terminer sur une note plus récréative, je vous conseille la lecture de  :  arrivez-vous à vous débrancher ? 

Que pensez-vous de cette histoire sordide ? Laissez-moi  un commentaire pour me l’indiquer.

 

 

 

Marie-José Pistoresi